Journées de l’Economie : l’UNEDESEP contribue à la valorisation des sciences économiques

Après avoir participé au Forum de l’Insertion Professionnelle lors des Journées de l’Economie à Lyon les 8 et 9 novembre 2012, l’Union nationale des étudiants en droit, gestion, AES, sciences économiques, politiques et sociales (UNEDESEP) revient sur les problématiques inhérentes aux sciences économiques.

L’UNEDESEP ainsi que l’ensemble de son réseau demande qu’un travail de fond sur la lisibilité des diplômes en sciences économiques et une réflexion sur la recherche ainsi que sur l’insertion professionnelle des économistes soient opérés.
Une filière en compétition
L’enseignement en sciences économiques tel qu’enseigné à l’université se trouve en compétition permanente avec diverses formations telles que celles des écoles de commerce. L’UNEDESEP affirme que cette mise en compétition n’a pas lieu d’être en raison de la profonde différence des compétences acquises à l’issue des formations. La différence entre la gestion et les sciences économiques, notamment, doit être clairement prononcée et définie.
Celle-ci est en grande partie due à un important manque de lisibilité du diplôme ainsi qu’à une ambiguïté des compétences acquises en sciences économiques, alors que les objectifs de cette formation fondent la spécificité de celle-ci. Malheureusement, cette confusion est entretenue dans l’esprit des différents acteurs de l’enseignement supérieur par des maquettes de formation manquant de cohérence et de clareté.
L’insertion professionnelle et la recherche
Cette ambiguïté des compétences acquises affecte l’insertion professionnelle des étudiants en économie par le manque de compétences transverses dont, notamment, les langues et l’informatique. De plus, la faible lisibilité des formations en sciences économiques empêche une insertion professionnelle efficace. Il est également primordial d’encourager les stages à tout niveau du parcours afin de répondre aux problématiques qu’affrontent les économistes en entrant sur le marché du travail.
En outre, la mauvaise considération actuelle de la recherche en économie et le manque de suivi des étudiants poursuivant jusqu’en doctorat participent au désengagement dans ce domaine. Cependant, le contexte économique actuel illustre le besoin de la société de personnes indépendantes et spécialisées en économie afin de pouvoir développer la recherche de théories pour, par exemple, améliorer la compétitivité des entreprises. Il est donc important de revaloriser la recherche en sciences économiques.
Les grands axes de réflexion de l’UNEDESEP
Pour répondre à ces problématiques, l’UNEDESEP propose trois grands axes de réflexion.
  • Pour améliorer la lisibilité des diplômes en sciences économiques, une association de compétences cohérente au sein de la maquette de formation ainsi que l’application et la diffusion des référentiels Licence doivent être mises en place.
  • Pour favoriser l’insertion professionnelle, il apparaît souhaitable d’encourager les stages et le développement de compétences transverses telles que les langues et l’informatique.
  • Pour valoriser la recherche, il est crucial de mettre en valeur la spécialité et les grandes compétences professionnelles des docteurs en économie.
Contact presse :
Morgane Valla, Présidente de l’UNEDESEP : 06 98 64 14 44 – presidence@unedesep.fr

Reply