Le BNEI, la FENEPSY, l’UNEAP, l’UNEDESEP et l’UNEG réaffirment leur engagement au sein de la structure et des valeurs de PDE

Durant le premier semestre de 2015, des mesures difficiles ont été prises et discutées pour faire face à un contexte budgétaire complexe, deux élections nationales ont eu lieu (CNOUS et CNESER), et une concertation pour le Plan National de Vie Étudiante a été menée. Aujourd’hui, les établissements font face à un réel problème de capacités d’accueil des étudiants en leur sein ; le débat autour du flou juridique sur la sélection en master entraîne des réflexions sur l’orientation et l’insertion professionnelle des étudiants ; la mise en oeuvre de la StraNES suscite déjà des interrogations.

Pour chacun de ces travaux, Promotion et Défense des Étudiants a apporté des réponses, qu’il s’agisse de projets ou de positions et en a fait la promotion auprès de ses partenaires institutionnels.

Pour chacun de ces travaux, Promotion et Défense des Étudiants a appliqué son modèle ascendant : c’est l’ensemble de son réseau qui a élaboré et décidé de ses contributions et c’est l’unique organisation à le mettre en oeuvre.

Pour chacun de ces travaux, Promotion et Défense des Étudiants a tenu son engagement de respecter ses principes d’indépendance, de pluralisme et de subsidiarité.

Pourtant, dans son communiqué du 14 septembre, la FNEB remet en cause la mise en application de ces valeurs. Face à ce désaveu idéologique, le BNEI, la FENEPSY, l’UNEAP, l’UNEDESEP et l’UNEG, engagés ensemble au sein de PDE, tiennent à exprimer leur étonnement. PDE regrette la décision de séparation prise par la FNEB, en particulier au vu des investissements conséquents effectués par PDE ces dernières années pour préserver ses acquis.

Car si la situation difficile que PDE traverse ces dernières années est avérée, PDE reste l’unique organisation représentative étudiante à rassembler le mouvement associatif étudiant indépendant et a conforté cette position en maintenant son élu CNESER au mois de juin. Ces élections auront également permis de faire valoir l’efficacité du modèle de PDE à travers une profession de foi de qualité et porteuse pour l’avenir.

Le réseau PDE forme chaque année entre 2000 et 3000 associatifs et élus étudiants sur près de 60 événements nationaux ou locaux : il est inconcevable de voir son activité de formation remise en cause. C’est une expertise accumulée depuis 1995 qui lui a permis d’établir un socle d’une centaine de formations qui, là encore conformément à son modèle, sont systématiquement retravaillées pour s’adapter aux besoins des filières comme aux spécificités locales.

L’évidence de la situation est telle que PDE s’oriente vers l’avenir plutôt que de remettre en question ce qui est acquis.

PDE revoit sa stratégie de représentation : aujourd’hui, c’est par une présence accrue au coeur même des travaux et des échanges qu’elle souhaite porter les propositions de son réseau, allant au-delà du processus de contribution déjà opérationnel.

Les activités partenariales et de développement d’outils numériques débutées l’année passée se poursuivent et seront étendues afin de répondre aux besoins de formation et d’information des monodisciplinaires, des associatifs et des élus étudiants. Le congrès de PDE en novembre fera l’annonce des projets de PDE pour l’année 2016 et sera l’aboutissement de la démarche anticipative mise en place cette année.

Le BNEI, la FENEPSY, l’UNEAP, l’UNEDESEP et l’UNEG, unis à travers PDE, rejettent le désaveu de la mise en application des valeurs qu’ils portent et réaffirment leur engagement pour la promotion et la défense de la cause étudiante au sein de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Contacts presse :
Etienne GSTALTER
, président – 06 64 69 67 73 – president@pde.fr
Thomas DUCADOS, vice-président – 06 24 74 31 27 – vice-president@pde.fr
François GAUDRE, attaché de presse – 06 24 87 82 29– presse@pde.fr

Reply