Une licence AES (Administration, Economique et Sociale) est une licence pluridisciplinaire. Elle  regroupe divers pôles tels que la gestion, le droit ou encore l’économie. Cette licence n’est pas présente dans toutes les universités qui proposent ce genre de filières, mais il s’agit pourtant d’une licence qui fait appel à des qualités transversales aux trois matières

Comme pour les études juridiques, il faut faire preuve d’une grande curiosité, notamment au sujet de l’actualité, mais aussi sur des connaissances plus générales, tel que les mathématiques ou des méthodes de travail pour les dissertations ou les sujets d’études par exemple. Pour réussir des études d’AES, il faut s’intéresser à tout, ne pas être effrayé devant les chiffres qui résultent souvent de l’économie, mais également s’investir dans l’histoire des divers faits économiques et sociaux.

Cette licence est théorique avant tout puisque la spécialisation intervient en troisième année. Il existe différentes options comme les ressources humaines ou encore l’administration générale et territoriale. Ces options forment pour les domaines privés tels que les PME-PMI ou préparent également à la fonction publique et au domaine de l’industrie.

Cette licence AES peut être abordé de manière très différente car les matières obligatoires ne sont pas les mêmes selon les universités : la faculté de Strasbourg propose comme des pôles de départ s’orientant vers la comptabilité et l’entreprenariat, alors que la faculté de Chambéry favorise les statistiques et la macroéconomie.

Etant donné que la filière AES est pluridisciplinaire, l’orientation après cette dernière est très diversifiée. Les titulaires d’une licence AES peuvent s’orienter vers la banque, le management, le marketing ou encore la gestion. Elle permet également de se diriger dans l’économie internationale ou encore expertise comptable. Enfin, il est possible de travailler dans le domaine du droit en tant que spécialiste en droit des affaires par exemple car l’AES apporte des connaissances en droit privé et en droit public. Les métiers relatifs à la fonction publique peuvent aussi être une finalité après la réussite d’un concours.

Cette licence n’est pas connue de tous, cependant elle est très complète. En regroupant des matières juridiques et économique tout en s’inspirant de faits et chiffres concrets donnent à cette formation une tournure intéressante qui permet de développer sa propre culture et également de découvrir de nouveaux axes qui deviennent de plus en plus prenant au fur et à mesure du temps.