Dans le domaine universitaire, la filière juridique représente 15 % des étudiants. Ce chiffre est le taux le plus élevé de la population estudiantine toute discipline confondue. Le droit attire donc énormément les nouveaux bacheliers qui tentent l’expérience à travers tout le territoire national.

 

La licence se déroule sur trois ans, elle a pour objectif l’acquisition des bases théoriques et méthodologiques indispensables à la pratique professionnelle du droit.

Pour cela, elle s’évertue à ce que les étudiants maîtrisent les concepts incontournables du droit privé et du droit public par le biais de cours comme l’introduction au droit, le droit constitutionnel ou encore le droit des obligations. Au cours de ces trois premières années, l’ensemble des domaines du droit se voit étudier pour que chacun puisse acquérir les connaissances essentielles au droit civil, social ou pénal. Les différentes procédures et institutions sont également enseignées pour une vue d’ensemble du monde juridique.

La licence a également pour but de fournir aux étudiants les clés pédagogiques pour comprendre et utiliser les mécanismes du raisonnement juridique en vue de former de futurs professionnels du droit. Les dissertations, cas pratiques et autres commentaires d’arrêt (décision de justice) sont les outils utilisés pour arriver à une maîtrise correcte de ces mécanismes. Au terme de la deuxième année de licence, les étudiants auront la possibilité de choisir une spécialisation entre le droit public (droit essentiellement tourné vers les relations avec l’Etat, l’administration et les institutions publiques) et le droit privé (droit concernant principalement les particuliers et entité privée).

Après la licence, les études juridiques peuvent se poursuivre par une année de Master 1 qui ouvrira à l’étudiant la plupart des portes vers les concours des professions judiciaires (magistrature, avocat, etc.) et de la catégorie A de la fonction publique. Après une sélection sur dossier et entretien, l’année de Master 2 sert majoritairement à obtenir une spécialisation dans un domaine précis du droit.

Les études juridiques demandent plusieurs qualités, à la fois pour réussir mais également s’épanouir dans cette filière. Il faut être capable d’une grande rigueur aussi bien dans le raisonnement juridique que dans le travail à fournir, le droit étant une matière très précise n’aimant pas l’approximation. L’étudiant doit être curieux pour avoir des connaissances suffisantes de l’actualité juridique et générale puisque le droit touche à tous les aspects d’une société (économique, éducatif, social, etc.). Il doit être capable d’avoir une culture générale développée, aptitude importante lors des concours juridiques comme de la fonction publique.