Newsletter Novembre 2014

Sommaire :

1 – L’asso du mois : L’ATED
2 – Les états généraux de l’insertion professionnelle des étudiants en sciences économiques et gestion
3 – Elections CROUS
4 – PDE

L’asso du mois

10376933_10202525942340787_280197750931185789_n-2Pour un peu d’histoire, la Faculté de Droit de Tours est l’héritière de l’Ecole de Droit datant de 1946. Placée sous la tutelle de la faculté de Poitiers, elle a su s’émancipée et devenir une Faculté à part entière en 1970, lors de la création de l’Université François Rabelais. En sa spécialisation du Droit, la Faculté bénéficie d’une Association fondée en 2004 et dont le développement de ses compétences et de ses activités ne fait qu’évoluer.

En effet, l’ATED, Association Tourangelle des Etudiants en Droit fait partie d’un complexe d’associations au sein de la Faculté. Son rôle est avant tout d’être à l’écoute et présente pour les étudiants en droit en les représentant, mais aussi de créer des évènements associatifs, culturels, et surtout festifs, et en cela, l’Association déborde d’idées novatrices. Cette année encore l’association compte redoubler d’effort dans l’objectif de toucher plus d’étudiants que les années passées.

En ce début d’année, l’ATED a opéré une fusion afin de réunir les deux branches, l’une associative l’autre évènementielle afin de permettre une meilleure corrélation entre les deux. Début d’année encourageant car plus 500 étudiants sont devenus adhérents à l’Association ce qui permet à cette dernière de toucher plus d’étudiants et d’acquérir une certaine importance au sein de la Faculté. L’adhésion à l’association est de 5 euros, et un « welcome pack » est offert au moment de l’adhésion avec notamment la pochette à l’effigie de l’ATED et des photos d’identités très souvent utiles aux étudiants dans le cadre de leur cours. Au travers de cette adhésion les étudiants vont pouvoir bénéficier de nombreuses offres grâce à des partenaires que l’ATED ne cesse de développer, ce qui rend la carte plus attrayante encore (Bars, restaurants, salle de gym, salle de foot, mais aussi des avantages pour les diverses soirées organisées par l’Association).

En matière d’évènement l’ATED se veut très généreuse et polyvalente. Prenons quelques exemples, tout d’abord en ce qui concerne les évènements de découvertes, l’ATED propose différentes excursions comme le voyage à la CEDH l’an dernier, ou bien le voyage à l’Assemblée Nationale prévu cette année. Puis, les évènements associatifs, comme la participation au Téléthon. Mais aussi les évènements pour aider financièrement les étudiants en leur proposant de revendre leurs manuels aux étudiants d’années inférieures, ce qui permet aux étudiants d’acheter moins cher des livres essentiels à l’apprentissage du droit, et aux vendeurs d’en récupérer une certaine somme d’argent. Egalement il y a des évènements festifs comme des soirées à thème où les étudiants se font très nombreux. Evènements où les étudiants sont de plus en plus nombreux chaque année grâce à une communication que l’ATED mène durement.

Enfin, l’ATED est à l’origine d’une bonne entente entre les étudiants et leurs professeurs par le fait d’événements réunissant ces derniers. Notamment le Gala de Droit de fin d’année, événement le plus apprécié et attendu de l’année où réjouissance et détente se recoupent, et l’événement « Achètes tes profs » concept créé il y a 3 ans et innovent en la matière, puisque le principe veut que les étudiants par le biais de tickets achètent leurs professeurs, plus exactement des lots proposés par ces derniers, et chacun d’eux accepte de jouer le rôle ce qui rend l’événement agréable et attractif.

Enseignement Supérieur

Les 13 et 14 novembre se déroulaient à Lyon les états généraux de l’insertion professionnelle des étudiants en sciences économiques et gestion, organisés pour la troisième année consécutive par l’université Lumière Lyon II en partenariat avec l’ENS Lyon.

Le jeudi 13, les différentes délégations étudiantes venant de Poitiers, Rennes, Dijon, Paris, ou encore Lille se sont retrouvées pour présenter les innovations en place dans leurs universités afin d’améliorer l’insertion professionnelle des étudiants, mais aussi pour donner l’avis des élèves sur ce qu’ils pensent manquer à l’université française d’un point de vue usager.

Parmi les exemples donnés, un job training café organisé à la faculté d’économie de Rennes permet aux étudiants de se retrouver en face à face avec des professionnels pour un entretien d’embauche d’une offre d’emploi fictive. Le but étant de familiariser l’étudiant à ce type d’exercice, qui est bien différent des notions théoriques auxquels il est habitué depuis qu’il est dans le circuit scolaire traditionnel. Ensuite, le professionnel chargé de l’entretien prend le temps d’expliquer aux candidats son évaluation de cet entretien, à savoir que le caractère obligatoire de ce programme n’est pas sanctionné par une note.

Ensuite c’était au tour de Dijon de présenter uB-link qui est un réseau social permettant de faciliter l’accès au monde professionnel en mettant les étudiants en contact avec des professionnels ou des anciens de leur faculté.

La réunion a duré près de trois heures où différents points de vue ont été mis sur la table, en présence d’enseignants-chercheurs de différentes universités.

Le vendredi 14, c’était à l’ENS Lyon que la suite de ces états généraux prenait place. La Directrice générale de l’enseignement supérieur et de la recherche Madame Simone Bonnafous était présente et a écouté l’avis des étudiants sur cette thématique en présence d’universitaires, de professionnels et des figures du monde associatif qui ont interagir avec les étudiants.JECO2014_LOGO_2

Ces états généraux sont une bonne initiative qui commence à prendre forme d’années en années et qui devraient connaître plus de succès à l’avenir.

Actualité de l’UNEDESEP

LOGO UNEDESEPL’UNEDESEP, avait été auditionnée, seule, par la Conférence des Doyens des facultés de Droit et de Sciences Politique concernant la problématique de la sélection suite au Communiqué de Presse qui avait été diffusé.

La Conférence des doyens des facultés de Droit et de Sciences Politique a sorti le 17 novembre dernier son communiqué officiel concernant la Sélection en Master, celui-ci très axé sur la défense et la prise en compte des intérêts des étudiants énonce notamment que la Conférence va se concentrer sur « l’intérêt de ces étudiants qui doit être replacé au cœur du débat sur le « moment » auquel la régulation doit être opérée ».

Suite à une annonce du ministère, par la secrétaire d’Etat Mme FIORASO, sur l’ambition de se concentrer plus particulièrement sur les Masters de Droit et de Psychologie, l’UNEDESEP a été reçue, le 24 novembre dernier, au Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche avec la FENEPSY (FEdération Nationale des Etudiants en PSYchologie) afin d’aborder les problématiques de la sélection en master.

Au cours de cette audition, avec Messieurs JOLION et PREVOST, il nous a été précisé qu’une réforme visant à modifier la sélection actuelle dans les masters de droit n’était pas au programme pour le moment.

Élections CROUS

Le mois de novembre a été riche en actions dans le domaine des œuvres. En effet, les élections du CROUS ont animé le monde estudiantin où les étudiants de la France entière ont été amenés à élire leurs représentants dans les conseils d’administration des CROUS.

L’UNEDESEP a soutenu l’ensemble des associations de son réseau présentes sur des listes indépendantes de toute idéologie politique ou religieuse et présentes au quotidien pour aider leurs étudiants.

En effet, l’UNEDESEP a soutenu et soutient toujours les listes associatives et les listes des indépendants car ce sont les valeurs même qui ont fondé cette mono-disciplinaire.

Nous ne nous voyons pas comme des militants, mais comme des étudiants associatifs présents pour défendre les intérêts des étudiants en général et nous refusons de nous donner un rôle qui n’est pas le nôtre ; il ne s’agit en aucun cas d’un manque de courage ou de compréhension, mais nous pensons que notre rôle doit être en cohérence avec notre fonction première d’étudiant citoyen.

Voici les résultats des élections CROUS 2014 :

UNEF : 79 élus

FAGE : 77 élus

PDE : 18 élus

UNI-MÉT : 15 élus

PDE

L’UNEDESEP est affiliée à PDE (Promotion et Défense des Etudiants), qui est la troisième organisation représentative des étudiants avec notamment des élus au CNESER, CNOUS, CSE…

A l’occasion des 20 ans de PDE, un rappel des valeurs que nous défendons et que PDE défends s’impose !

Apolitisme

Indépendante des partis politiques, PDE intervient sur les problématiques de ses représentants étudiants, eux-mêmes élus sur des professions de foi traitant uniquement des sujets où les associations étudiantes sont légitimes et compétentes, à savoir l’enseignement supérieur et les conditions de vie et d’études des étudiants.

Asyndicalisme

PDE n’entretient aucun lien avec les syndicats. PDE ne signe aucune motion en commun avec des syndicats. PDE ne peut concevoir qu’un syndicat puisse s’exprimer au nom des associations étudiantes et, se refuse à ce que les associations étudiantes, et leur image, puissent être associées à un syndicat.

Aconfessionnalisme

PDE n’entretient aucun lien avec toute organisation confessionnelle et défend les étudiants indépendamment de leur confession.

Indépendance

PDE s’implique et est force de proposition sur toutes les questions relatives à l’enseignement supérieur et aux conditions de vie des étudiants. Notre indépendance est une force puisqu’elle nous permet, indépendamment de toute idéologie préconçue, d’avoir un positionnement réaliste, pragmatique et constructif visant à tirer notre enseignement supérieur vers le haut en améliorant la réussite et les conditions de vie et d’études des étudiants.

Subsidiarité

PDE se positionne sur les sujets transverses de l’enseignement supérieur. Les unions monodisciplinaires de PDE, expertes sur leur domaine de formation, restent les uniques interlocuteurs des institutionnels concernant leurs sujets de compétences. Chacune des associations nationales membres assume donc indépendamment la représentation propre à son secteur disciplinaire. PDE joue alors un rôle de plateforme d’accès, pour vos unions monodisciplinaires, à ses partenaires institutionnels et notamment le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pluralisme

PDE fonctionne selon un modèle confédéral. Ainsi chaque union monodisciplinaire a le même pouvoir de décisions dans l’administration de PDE quelque soit la force de son réseau.

PDE s’appuie sur le réseau national des associations étudiantes indépendantesprésent dans toutes les villes et sites universitaires. Cela nous permet ainsi d’intervenir auprès d’un très grand nombre d’acteurs étudiants représentant l’ensemble des étudiants en France pour organiser et coordonner nos activités au niveau national.

PDE, un modèle étudiant unique !

PDE reste la seule organisation nationale à respecter le modèle ascendantrenforçant alors son statut d’organisation représentative des étudiants de toute la France !

Reply