Newsletter Octobre 2014

Sommaire :

1 – Le projet de la loi de finances
2 – Le 54ème congrès de l’UNEDESEP
3 – Les oeuvres
4 – L’asso du mois : L’AESEGB

Enseignement supérieur

Comme on l’apprend en deuxième année à la faculté d’économie dans la matière de finances publiques, le projet de la loi de finances a bien été présenté le 1er octobre 2014 au conseil des ministres.

Une bonne nouvelle pour les universités ; cette année le budget de la recherche et de l’enseignement supérieur  sera augmentée de 0,2 %.

Par cette mesure, l’éducation nationale devient le premier poste de dépense de l’état devant la charge de la dette.

Les conséquences sont aussi bénéfiques pour l’économie en général, puisque  un peu moins de 10 000 postes seront créés.

En outre, côté étudiant, la « clé » : caution locative étudiante est généralisée, mille nouvelles bourses allant de 4000 à 5000 euros seront destinées à des étudiants en situation d’autonomie, 77500 étudiants boursiers ne seront plus simplement exonérés de frais d’inscription, mais recevront une bourse allant jusqu’à mille euros annuel.

En tout le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche augmentera de 45 millions d’euros et passera donc à 23.05 milliards d’euros.

Cette mesure est la bienvenue en ce temps de concurrence de plus en plus accrue dans le domaine de la recherche. Selon les chiffres de l’OST (observatoire des sciences et techniques), la  France occupe la sixième place mondiale (chiffres 2012) en termes de production de publications mondiales alors qu’en 2002 elle était encore cinquième.

« Le gain de la recherche est la recherche elle-même » dixit Saint-Grégoire de Nysse. Ce n’est plus le cas au XXIème siècle, une obligation de résultat entre en jeu. Est-ce une bonne nouvelle ?

  Sources :

Actualité de l’UNEDESEP

LOGO UNEDESEPLe 24 octobre 2014, Paris s’est vue envahir par plusieurs Bus et voitures venues de toute la France pour passer un week-end de cohésion et de formations aux rives de la Seine, au cœur du quartier du Louvre.

La Corpo Paris II, Assas a décidé d’accueillir le 54ème congrès de l’UNEDESEP et par la même occasion de fêter son 80ème anniversaire avec tous les associatifs de la monodisciplinaire et autres amis associatifs. Après un vendredi soir de retrouvailles, les nouveaux associatifs accompagnés par les « anciens » attaquent le travail. Différentes formations sont prévues tout au long de la journée afin de permettre des échanges et des apprentissages sur l’engagement associatif.

Le soir du Samedi, la Corpo Paris II avait mis les petites assiettes dans les grandes en terminant le congrès sur une péniche.

Un grand merci à la Corpo Paris II pour cet événement !

Retrouvez le communiqué de presse ici.

Oeuvres

Le mois de novembre sera un mois animé pour l’enseignement supérieur. En effet,  les élections des CROUS vont avoir lieu, dans notre précédent numéro nous avions détaillé le CROUS en six missions ; parmi celle-ci, on trouve le logement universitaire sur lequel nous allons nous attarder dans cet article :

L’histoire commence en 1932 à Besançon où sous les ordres de l’architecte René Tournier la première résidence universitaire verra le jour, la cité Canot. Ce principe découle du droit à l’égalité des chances. En effet, les étudiants boursiers sont prioritaires dans ces logements.

Depuis cette époque, le logement universitaire ne cesse de se développer. Il a permis aux étudiants quittant le domicile familial ou même leur pays de s’intégrer plus facilement à l’aventure que sont leurs études.

En outre, ces logements se sont diversifiés et innovées au fur et à mesure du temps, matériaux modernes, couleurs, architecture et nouvelles technologies viennent orner  nos campus ; quelques exemples  de résidences innovées : la cité Haute Qualité Environnementale les « Peupliers » à Compiègne, la cité modulaire Einstein d’Angers, la cité A Docks au Havre ou encore la cité At’ome à Toulouse inaugurée en en Septembre 2013. Cette résidence  intègre les objectifs de développement durable et de performance énergétique.

Le réseau des Oeuvres (CNOUS/CROUS) dispose de 165 000 logements répartis dans toutes les régions.

Un des enjeux des élections du CROUS est donc de représenter l’étudiant sur cette grande thématique qu’est le logement universitaire, comment améliorer les conditions de vie des étudiants.

La démocratie étudiante est la porte d’entrée à une citoyenneté épanouie. Renseignez-vous sur les élections dans vos universités. Voter c’est agir.

L’Asso du mois : L’AESEGB 

Logo AESEGBPerdu dans cette Grande et Vielle Université de Bourgogne, des escaliers l’ont mené dans un couloir sombre situé dans un bâtiment appelé l’extension droit. Le jeune étudiant bourguignon entend des bruits, des rires et des chuchotements. Il tend l’oreille, lance deux trois regards et s’approche de la source de cette agitation.

Bienvenue aux locaux des associations et corporations étudiantes de Dijon. Il s’agit dans ce cas de parler de l’AESEGB, le local S 41.

Fondée en 1991, cette structure se nourrit tous les ans de la motivation des étudiants en sciences économiques et gestion. Un socle basé sur des élèves en années supérieures permet l’accueil des primo-arrivants dans les meilleures conditions. Nous organisons tous les ans une rentrée sans relâche, notre but est que l’étudiant réussisse ses études mais aussi sa vie étudiante.

Deux axes d’objectifs animent donc l’équipe de l’association.

-> Comment réussir son année ?

Nous mettons à disposition de l’étudiant un accès à des livres et à des manuels concernant l’économie et la gestion qui lui seront d’une grande utilité durant ce long voyage que sont ses études. En outre, nous imprimons les annales d’examen des années précédentes, nous mettons en place toute une série d’événements lui permettant de trouver un intérêt concret à ses études à travers la semaine national de l’économie et de la gestion, où se succèdent : présentation des masters, rencontres avec des professionnels, débats, conférences etc…

-> Comment réussir sa vie étudiante ?

Avec la journée d’intégration, la soirée d’intégration et le week-end d’intégration, l’étudiant n’a pas le temps de souffler en début d’année. Pendant la journée, il prend le premier contact avec ses futurs amis, à la soirée les premières complicités sont confirmées et au week-end, il a trouvé sa bande.

Mais la rentée n’est pas le seul moment où l’association est active, par le passé l’association organisait un  voyage en Allemagne pour visiter la bourse de Francfort et la BCE. Cette année, l’objectif est Londres, le projet est en marche, l’ambition et la détermination sont au rendez-vous.

En outre, l’association veille à travers sa participation régulière aux différentes élections à ce que l’étudiant soit représenté dans les différents conseils de l’université de manière à ce que sa voix soit entendue et que ses droits soient respectés.

Pour conclure, le but de L’AESEGB est d’être une plateforme d’expression des idées et des projets étudiants. Nous sommes vous, l’AESEGB appartient à ses étudiants et donc son équipe est à votre écoute et est là pour vous !