Depuis sa création, l’UNEDESEP a toujours revendiqué son indépendance, qui se caractérise par trois principes fondamentaux et inscrit dans ses statuts: « l’apolitisme, l’aconfessionnalisme, « l’asyndicalisme ».

Souvent controversé, il est nécessaire de préciser le sens dans lequel ces principes sont utilisés par les associations du réseau de l’UNEDESEP.

1- Apolitisme

« L’apolitisme », est compris dans un double sens.

Le premier, évident, est celui de son indépendance vis-à-vis de toutes structures ayant vocation à faire la promotion d’un parti politique. A fortiori, l’Union ne peut pas être utilisée pour faire la promotion d’un parti politique. En ce sens, « apolitique » se confond avec la vocable « apartisan ».

Le second est plus restrictif et subtile. Il repose sur l’exclusion du « a » grecque. Par « a »politique, il faut comprendre que l’UNEDESEP ne prend pas parti sur l’ensemble des sujets qui touchent à la société – et qui forme ce qui est couramment appelé politique – , mais seulement sur ceux qui touchent aux problématiques liées directement à l’Enseignement Supérieur.

C’est aussi pour cela que nous nous adressons et représentons tous les étudiants et pas seulement ceux d’une tendance idéologique ou partide !

2- Aconfessionnalisme

« L’aconfessionnalisme » signifie que l’Union est indépendante de toutes religions et ne participe pas à la promotion ou à la défense d’une activité religieuse.

3- Asyndicale

« L’asyndicalisme » doit aussi être compris dans un double sens.

Le premier signifie que l’Union n’est pas un syndicat. Très attaché à son statut d’association de loi 1901, ce sont des associations étudiantes qui la composent et l’administrent librement sans avoir d’obligations à rendre en retour au bureau – sinon la cotisation annuelle de 50 euros.

Le second porte sur l’importance accordé par l’UNEDESEP à ne pas s’associer avec d’autres structures syndicales. Seul fédération légitime et compétente sur les questions liées à l’Enseignement Supérieur des filières Droit et des Sciences Sociales depuis 50 ans, elle est au contraire au service de chacun pour faire part de son expertise, de son expérience et de ses propositions sur ces questions.

Par ailleurs, la notion d’asyndicalisme récuse les méthodes syndicales de revendication incisives (manifestation, blocage, etc) et leur préfère la négociation. Ne perdant ainsi pas de vue l’objectif principal de l’organisation qui est la défense des intérêts des étudiants, donc leur réussite.