Covid-19: mesures touchant l'enseignement supérieur

Covid-19: mesures touchant l'enseignement supérieur

L’UNEDESEP était présente le 13 mars 2020 pour assister au point presse au Ministère de l’Enseignement supérieur afin d’évoquer les réponses données par le gouvernement suite à la pandémie de COVID-19.

En effet, les études épidémiologiques ont montré que les enfants et jeunes peuvent contracter la maladie mais en montrer peu de signes. Ils sont donc des vecteurs potentiels de propagation. Ainsi le gouvernement a pris la décision de fermer les établissements d’enseignements supérieur à partir du lundi 16 mars pour une durée minimale de deux semaines.

Afin de maintenir la continuité pédagogique des étudiants, malgré l’interruption des activités de formation en présentiel, les établissements pourront rester ouverts notamment ceux qui accueillent des activités de recherche pour ne pas les interrompre dans ces circonstances particulières.

L’ensemble de l’Enseignement supérieur sera mobilisé pour accompagner au mieux les étudiants et proposer des formations à distance. Des campus connectés seront ouverts pour permettre cette continuité.

Des classes virtuelles seront créées sur France Univ, une plateforme virtuelle qui autorise des millions de connections en même temps. Cependant, cela paraît très compliqué pour le personnel qui organisera la vie pédagogique.

Le gouvernement veut rassurer les étudiants sur le fait que leur formation ne sera pas durablement perturbée et que des décisions nécessaires vont être prises pour ne pas les pénaliser. Les modalités de contrôle de connaissances pourront également être modifiées. 

Concernant la tenue des concours, le gouvernement souhaite un maintien du principe d’égalité. Pour l’instant, une évaluation des conditions matérielles pour les concours de l’enseignement supérieur (classes préparatoires /PACES) est en cours et seront faits en présence des étudiants. En outre, les concours de la fonction publique sont également maintenus. Mais dans les deux cas, des mesures d’hygiène et d’espacement des candidats seront mises en place. Enfin, les concours post bac vont être remplacés au maximum par un examen des dossiers en respect des dates de Parcoursup. Cependant, il n’y a pas encore de chiffres pour les écoles concernées.

Le fonctionnement de l’Université ne doit pas être perturbé, les commissions sont donc maintenues. 

Le but de la mesure est essentiellement d’éviter le regroupement dans les lieux où la propagation du virus est favorisée. 

Il y aura également un maintien des services CROUS. Il sera demandé pour les étudiants de regagner le domicile de leur famille ou résidence propre mais les résidences étudiantes et internats resteront ouverts pour accueillir ceux qui ne sont pas en mesure de rentrer chez eux.

Une réflexion est en cours pour les bibliothèques universitaires. Elles restent ouvertes au personnel pour le moment. Les bibliothèques nationales resteront ouvertes, ou non, selon une décision de la mairie, selon la localisation. 

Des décisions pourront être prises pour les étudiants en stage ou en alternance par la suite. 

Sur le long terme, le gouvernement réfléchit à des dispositions pour l’enseignement à distance et les modalités de sa stabilité. 

De plus, suite à l’allocution du Premier ministre, M. Edouard Philippe, les lieux publics non indispensables, tels que les bars et les restaurants, seront fermés jusqu’à nouvel ordre. Cependant, les magasins d’alimentation restent ouverts. 

L’UNEDESEP encourage les étudiants à respecter les mesures d’hygiène et de précaution dictées par le gouvernement et d’éviter le contact avec les membres de leur entourage, et en particulier les personnes âgées. Elle pose également la question des partiels blancs, utiles pour une majorité d’étudiant, qui pourraient être mis en place à distance pour préparer au mieux les examens malgré la situation exceptionnelle. Il est important pour les étudiants de garder un rythme sur la continuité. 

No Comments

Post A Comment